Comment bien communiquer en entreprise ?

L’information est partout, tout le temps. Immatérielle, elle vaut parfois (souvent) de l’or. En entreprise, c’est l’ingrédient magique qui permet d’établir une stratégie, de créer la cohésion entre les salariés, de rentabiliser les process… Alors comment faire pour bien communiquer en interne ?

Comment bien communiquer en entreprise ?

Cette petite pépite vidéo qui nous a inspiré ce billet. Produite en 1972, elle n’a rien perdu de sa saveur et nous montre que la communication a toujours été d’actualité.

 

Communiquer ou gérer les informations

Pour comprendre la logique de la communication interne, on peut comparer une entreprise à notre corps humain. Ainsi, il existe trois sortes d’informations : l’information ascendante qui circule des membres vers la tête ; l’information descendante lorsque la tête dispatche les informations vers les membres, ou encore l’information latérale quand les groupes de cellules se coordonnent et communiquent entre eux sans passer par la tête. Dans l’idéal (et dans le corps humain), ces trois types d’information fonctionnent de concert.

Lorsque tout va bien, les salariés ont ainsi une image d’ensemble de leur entreprise, ils en connaissent les objectifs, ils comprennent les tenants et les aboutissants de leur travail, et ont un véritable sentiment d’appartenance. Tous ces éléments favorisent grandement leur créativité, leur permettent de prendre des décisions réfléchies et des responsabilités, voire de trouver des solutions à des problèmes.

A l’inverse, un salarié qui n’aurait pas connaissance des informations nécessaires à la bonne exécution de son travail risque de s’isoler et de se démotiver.

Les risques d’une mauvaise communication interne

Dans le meilleur des mondes, l’information circulerait de façon fluide et concrète, sans aucun filtre ni barrage. Malheureusement, la transmission des messages est parfois compliquée en entreprise. Certains font de la rétention d’information et en retirent une forme de pouvoir. D’autres la déforment, sciemment ou non, parce qu’ils ne l’ont pas comprise ou qu’ils cherchent eux aussi à la contrôler. Lorsque l’émission ou la réception du message est défectueuse, la communication au sein de l’entreprises devient incohérente.

Mais les difficultés à communiquer ne s’arrêtent pas là car la nature a horreur du vide. Lorsque l’information ne vient pas à eux, les salariés vont à elle. Ils cherchent les réponses à l’extérieur de l’entreprise, ou pire, ils inventent leurs propres réponses (le fameux « bruit de couloir »).

Organiser des réunions, envoyer des notes, serrer des mains ou encore diffuser une brochure est un bon début, mais cela ne suffit pas à rendre la communication qualitative. Pour bien faire, il faut impliquer ses collaborateurs, entre autres.

 

Apprendre à communiquer en entreprise

  • Ecouter. Pour que l’information soit communicante, l’interlocuteur doit être intéressé. Pour cela, il est nécessaire d’écouter ce qu’il a dire. Les besoins en information de chacun sont complexes et différents. C’est pourquoi il est important de permettre à chaque service de s’exprimer, par l’intermédiaire d’un salarié relais par exemple.
  • Expliquer simplement. Les informations diffusées dans l’entreprise doivent être accessibles et intelligibles. Chacun veut comprendre où il va et savoir pourquoi il travaille. Inutile de faire du zèle et de noyer ses collaborateurs sous un flux constant d’information : mieux vaut aller à l’essentiel.
  • Etre agile. L’information doit surtout être partagée dans un bon timing pour couper court aux rumeurs et pour éviter le risque qu’elle ne soit communiquée à l’extérieur avant de l’être en interne.
  • Etre sincère. Communiquer oui, mais quid des informations stratégiques et confidentielles ? Pas de panique : certaines informations n’ont en effet pas besoin d’être diffusées à tous les acteurs d’une entreprise. Communiquer en interne avec sincérité permet de gagner en crédibilité auprès de ses salariés.

En conclusion, une communication interne non maîtrisée peut rapidement avoir un impact négatif sur la productivité. Savoir ce que l’on fait et pourquoi on le fait est nécessaire pour créer de la cohésion et travailler en toute confiance. « Un homme averti en vaut deux » : une entreprise a tout à gagner en privilégiant l’écoute et le partage d’informations plutôt que leur blocage ou leur distorsion.

Mots-clés : communication interne, entreprise, magazine, prise de décision, créativité, information, bien communiquer, motivation au travail, management participatif, communication organisationnelle

Pour aller plus loin : découvrez nos services en communication et contactez-nous afin de déterminer quel type de journal interne peut correspondre le mieux à votre organisation ou à votre entreprise.

Comments (2)

  1. […] ou encore en préférant des canapés aux habituelles tables et chaises… Dernier conseil, pour bien communiquer et rester crédible, il est important de veiller à rester fidèle au résultat de ce remue-méninges dans la […]

  2. […] bonne communication interne, qu’elle soit ascendante, descendante ou transversale, apporte aux salariés une réponse sur les enjeux stratégiques de l’entreprise et favorise […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.